22 mai 2006

Des mots, de la valeur des mots, et plus particulierement d'un seul.

    La communication parmi nos semblables, à savoir l'espece humaine, passe par une forme simple, qui s'est développée à travers les millénaires (un millénaire compté en années terriennes bien sûr)

    Lorsque nous émettons un message, pourquoi utilisons-nous une idée plutôt qu'une autre, une suite de diverses communication dans le langage ... alors que nous ressentons tant d'émotions, sachant que chaque idée passe par une foule de vécu et de sensations.

    A savoir un mot, par exemple : Le courage.


    Gné ?! dirait l'internaute peu convaincu.


    Nous avons tous notre propre définition de ce mot, bien que nous soyons tous conscients de sa définition générique :
   
    Le courage désigne la capacité d'endurer sans faire défaut, par exemple le courage est d'affronter ses peurs.
(Réf. Wikipédia).


   
    Bien que je sois d'accord avec la définition ci-dessus, personnellement, j'ai une toute autre vision de la chose.

    Pour moi, le courage a deux sens :

    "Je suis courageux parceque suicidaire. Cette vision du courage, de celui qui va vers l'avant, sans crainte du danger, prêt à braver toutes les menaces me rapproche plus de celle du suicide (ironiquement parlant bien sûr). Je ne fais pas part du bouillonement intérieur de l'être, ce bouillonnement faisant en effet toute la différence entre le courage et le suicide."

Cette vision-ci des choses est tout simplement pour moi source de beaucoup d'errements LOLatiques. Il s'agirait tout simplement du cretinus simplus agissant comme l'indique son nom délicat et fleuri. Se rapproche également du gros barbare avec pour clé d'accés au paradis le mot "Baston". (Réf. Naheulbeuk)

    "Je cours un danger alors que je ne suis pas obligé de l'affronter, mais je cours ce danger uniquement parceque j'aime m'exposer et aller jusqu'au bout de ma volonté. Je veux voir ce qui va en découler et apprécier l'instant présent."

Je ne cache pas que c'est quelque chose qui ne m'est jamais arrivé ... il faut être un tantinet SM pour faire ca ... mais apres tout, si c'est l'adrénaline qui compte, ainsi que le sentiment d'avoir réussi quelque chose et d'en être fier ! Pourquoi pas ... :)


   Serais-je donc un être courageux en ne suivant que mon envie première ?

Posté par Pulsar_ à 12:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Des mots, de la valeur des mots, et plus particulierement d'un seul.

Nouveau commentaire